Les archives du Théâtre de Nice

 
1992 - 1993
 
Théàtre de Nice
 
14 spectacles
Sous la direction de:
Jacques Weber
 

Calendrier de la saison

L'édito

Edito de la saison 1992 - 1993

EDITO 1992 - 1993


Comme certains, comme beaucoup, longtemps ces derniers jours je regardais les jeux olympiques. Soudain, la télévision, cette grande gueule du monde, retenait son souffle aux muscles luisants et aux starters tyranniques ; une longue foulée valait une Marseillaise. Les artistes étaient beaux, les larmes de joie ou de détresse nous rappelaient que les dieux étaient des hommes.
Oui, il s’agissait d’une représentation, d’un drame, (ce grand mensonge qui dit parfois la vérité), d’un théâtre de muscles, sans verbe et dans tous les sens, d’une compétition du sur-moi des nations. Le monde, le petit, le tout petit, celui qui a les moyens avait « convié » le reste, ses restes. Ils étaient là, tant de nations cachant derrière un beau geste, un cri de révolte, une ultime noblesse, leur poids de soif ou de sang.
Oui, notre tout petit monde avait portes et volets clos. Les jardins de la terre sont si tristes, font si peur à présent.
Je sais, comme beaucoup, comme certains, je me suis exalté. J’ai pleuré, j’ai souri, j’ai perdu six points à mon permis pour ne pas louper le départ du 400 mètres. Mais, il y eut toujours les infos et après une demi-heure de J.O., cinq minutes, cinq toutes petites minutes où soudain Kouchner était là, en Somalie, un enfant mort dans les bras. Il a hurlé contre ça, contre moi, contre nous, contre le sommeil, le mensonge, la bonne conscience. Il y eut aussi des camps qui n’étaient pas d’archives, des camps en couleurs à deux heures d’avion, des camps que je croyais ne jamais voir.
Et puis le théâtre m’attendait… Que faire, que dire, je ne savais plus. En équipe nous avions préparé une saison, Arnolphe m’attendait au théâtre Hébertot pour la reprise de l’Ecole des Femmes, Seul en scène à Nice, un Juge combattant le terrorisme dans une longue série pour la télévision. De beaux projets, tous porteurs d’exigences. Mais ô combien éphémères et légers ! Pourtant quelque chose m’encourage encore et plus que jamais : le bonheur simple qu’un lieu où l’on raconte, où l’on pose des questions, où le jeu est plein d’enjeux personnels, secrets, universels et à pleine voix, qu’un lieu qui ne prétend pas savoir mais écouter, qui ne prétend pas apprendre mais transmettre, qu’un tel lieu soit encore un théâtre et qu’il soit sans cesse en vie, je veux dire que sa parole ne soit pas du silence.
Voilà les jeux sont faits, rien ne va plus, les volets s’ouvrent, il fait froid.

Une autre saison est là. Elle parlera plus tard. Puisse-t-elle te remuer un peu, beaucoup, passionnément, à la folie…
Pas du tout ?
C’est impossible, je le sais, chacun de nous a son secret en sortant du théâtre, un petit bout de monde en confiance.
A bientôt.
Jacques Weber

L'équipe

L'équipe de la saison 1992 - 1993

L’EQUIPE 1992-1993

Direction générale
Jacques Weber
Direction administrative
Yves Saussinan

Secrétaire de direction
Simone Ginefri

Directrices relations publiques, presse, information
Mady Léo, Dany Montiglio
Secrétaire
Marie-Christine Wagner

Responsable accueil
Nicole Tiramagni
Responsable locations
Sylvie Langlois
Accueil-caisse
Agnès Mercier

Chef comptable
Serge Frigerio
Attachée à la gestion du personnel
Rosette Jaubert

Directeur technique
Antoine Van de Wiele
Secrétaire
Christine Lacroix

Régie générale de production
Yves Guérut
Régie générale des salles
Alain Bruno, Jean-Paul Moye
Régie de scène
Jean-Louis Varro

Machinistes-constructeurs
François Bollone, René Burg, Christophe Collovray, René Traverso
Régie son
Francis Nolier
Régisseur éclairagiste
Jacques Moreau
Régisseur éclairagiste adjoint
Nicolas Gilli
Régie lumière
René Poulin

Habilleuse
Clara Fidanza

Entretien
Mireille Courtial


Les crédits

Crédits de la saison 1992 - 1993

Le programme a été réalisé par les établissements
Ciais s.a. imprimeurs-créateurs - Nice

Avec la collaboration de
Mady Léo, Dany Montiglio (documentation et rédaction)
Megapom (photocomposition PAO)
UMP, photogravure
Gilles Nifenecker (conception graphique)

 
 
Théâtre de Nice
La Compagnie des hommes
 
 
Théâtre de Nice
102, boulevard Haussmann
 
 
Théâtre de Nice
Terra Incognita
 
 
Théâtre de Nice
L'Antichambre
 
 
Théâtre de Nice
Qoeur
 
 
Théâtre de Nice
Macbett
 
 
Théâtre de Nice
La Mouette
 
 
Théâtre de Nice
Phèdre
 
 
Théâtre de Nice
Seul en scène
 
 
Théâtre de Nice
La Seconde surprise de l'amour
 
 
Théâtre de Nice
Marie Tudor
 
 
Théâtre de Nice
Roméo et Juliette (portraits)
 
 
Théâtre de Nice
Les Pieds dans l'eau
 
 
Théâtre de Nice
L'Inquisitoire