Les archives du Théâtre de Nice

 
2002 - 2003
 
Théàtre de Nice
 
42 spectacles
Sous la direction de:
Daniel Benoin
 

Calendrier de la saison

L'édito

Edito de la saison 2002 - 2003


Quitter la direction du Centre Dramatique National le plus symbolique du théâtre public français pour prendre la direction de celui de Nice avait pour moi un sens très précis : je souhaitais rejoindre la ville et le département qui me semblaient posséder le plus fort potentiel de développement créatif et culturel de France.
J’ai donc proposé aux diverses tutelles un projet que je vais chercher à mettre en œuvre dans les années à venir avec l’aide du public et des collaborateurs du Théâtre de Nice.
Mon projet peut se résumer en trois mots ; local, national, international.

Le « local », parc qu’un grand théâtre ne peut se forger que dans le terreau où il est né. C’est pourquoi il me semble essentiel d’ouvrir le Théâtre de Nice, d’être présent dans les différents secteurs de la vie de la cité, de fédérer des initiatives locales, décentraliser nos activités et aider les compagnies locales dans leur travail.
Mais c’est surtout votre soutien, l’adhésion du public, le lien de confiance qui doit s’instaurer avec vous au fil des spectacles et de notre action qui sont pour moi les conditions fondamentales de notre réussite.

Le « national », puisque qu’une consécration de cet ordre est indispensable à un grand théâtre : il s’agit donc de recevoir à Nice les spectacles français les plus importants et d’exporter les spectacles créés par notre Théâtre partout en France et bien sûr à Paris.

L’ « international », car je pense que Nice est par nature la ville en France qui peut devenir un grand lieu du théâtre européen : créations des metteurs en scène étrangers les plus réputés à Nice, accueil de spectacles, forums et rencontres, ateliers de formation, masterclass…
Mais nous pensons surtout à mettre en place dès 2003 un grand festival international de théâtre. Nous en reparlerons. J’espère que ces quelques explications permettrons à tout le public de comprendre le projet que j’ai soumis au Ministre de la Culture, Au Maire de Nice et au Conseil Général avant d’être nommé dans ce beau théâtre que j’ai souhaité rebaptisé Théâtre National de Nice (TNN) afin de rendre compte très clairement à la fois de son statut national et de son appartenance à cette ville et à cette région…

Pour cette nouvelle aventure à Nice, j’ai souhaité m’entouré d’une équipe de comédiens permanents que je tiens à présenter. Ils prennent tour à tour la parole pour exprimer en quelques mots les raisons qui les ont conduits au Théâtre National de Nice. Six comédiens se sont déjà installés à Nice. Ils seront bientôt rejoints par deux autres.
Jacques Bellay est metteur en scène, comédien et adaptateur. Il a commencé à travaillé avec moi en 1974. Depuis, il a passé une dizaine d’années à mes côtés et le reste du temps en dehors de la troupe. C’est un formidable inventeur de spectacles.
Paul Chariéras travaille en permanence avec moi depuis vingt ans. Il a collectionné les rôles les plus importants du répertoire et de la nouvelle dramaturgie. C’est un très grand interprète.
Paulo Correia est portugais. Il a aujourd’hui trente ans. Il est pour moi un des comédiens les plus talentueux de sa génération.
Sophie Duez est née à Nice. Elle va travailler pour la première fois avec nous, après avoir été la brillante actrice de cinéma, de télévision et de théâtre que l’on connaît. L’aventure niçoise ne pouvait que la séduire.
Frédéric de Goldfiem est né à Antibes et a trente ans. Il est un acteur rare et un des metteurs en scène les plus prometteurs que j’aie rencontré.
Cécile Mathieu, malgré ses 29 ans, a tenu par deux fois le rôle le plus important dans deux de mes spectacles, Lucrèce Borgia et Crave (Manque) – ce dernier a été présenté à Nice en 1999. C’est une actrice d’une rare intensité.

Daniel Benoin

« Un jour
Le comédien est arrivé, il a posé ses valises.
Il a aimé le ciel, la ville, la mer.
Le soir, il rêve dans les lumières et beaucoup de gens
L’accompagnent dans son rêve… »
Jacques Bellay

« S’inscrire dans une équipe forte qui continue l’ouverture de la décentralisation commencée à Saint-Etienne. Aller à la rencontre d’un nouveau public, susciter du désir, jouer, jongler avec les registres, les écritures, mettre en scène, prolonger une réflexion sur soi et sur le monde à travers la pratique de cet art qui nous gouverne : le théâtre.
Voilà quelques-unes des propositions malhonnêtes que Daniel Benoin a eu l’indécence de formuler pour Nice et j’avoue. J’ai craqué. »
Frédéric de Goldfiem

« Pour moi, le métier de comédien est fait de rencontres, celle avec Daniel Benoin est sûrement l’une des plus précieuse. L’aventure qu’il propose en créant une troupe permanente au TNN est une opportunité incroyablement terrifiante, mais l’idée d’un collectif de comédiens qui, au fil de leurs créations, s’insèrent dans une ville, créent un dialogue avec leur public, se mettant au service de la cité est pour moi l’essence même du théâtre que je désire. »
Paulo Correia

« J’ai été élevée artistiquement au sein de la décentralisation et du théâtre public, avec cette phrase, toujours : l’acteur est au cœur de la cité.
Ici, dans ce lieu, dans le ventre de ce théâtre, la réalité rattrape enfin les mots. »
Cécile Mathieu

« Au commencement était… Faust. Oui Faust…
C’était hier, il y a vingt ans aujourd’hui. Je ne le savais pas encore mais ce n’était que le début d’une longue collaboration, une histoire passionnelle entre celui qui serait mon metteur en scène fétiche et moi, comédien errant en quête de moulins à pourfendre.
Vingt ans ! A peine le temps d’explorer toutes nos complexités créatives, tout juste de quoi se forger une complicité forte. Assi être à Nice aujourd’hui, participer au sein de l’équipe, aux défis que se lance, que nous lance Daniel Benoin, ce n’est pas véritablement un choix mais plutôt une évidence, une nécessité, une évidente nécessité. »
Paul Chariéras

« Nice… Mes grands-parents y descendirent, de deux branches différentes, tout là-haut, dans le Nord, et mes parents s’y rencontrèrent au printemps de leur vie.
J’y suis née. Et parce que mon premier regard fut pour la Baie des Anges, la remontée laissa en moi la retombée d’un paradis perdu.
Aujourd’hui j’y descends à mon tour et c’est comme une révérence. Je vais naître à Nice une seconde fois cet automne. Cette fois-ci mon berceau sera le théâtre et les mille fées qui animent cette ville vont, j’en suis sûre, l’inonder de tous des sourires, de ses couleurs, de ses lumières et de sa poésie pour que tous ensemble sur scène et dans les salles, nous vivions tout ce qui est possible, imaginaire, fou, déraisonnable, humain et essentiel de vivre. »
Sophie Duez


Les crédits

Crédits de la saison 2002 - 2003

Pour le programme :
Photos Christine : Gabory
Logo : Grégoire Gardette
Maquette : Gilles Nifenecker
Infographie : Megapom
Direction de la publication : Daniel Benoin

 
 
Théâtre de Nice
Festen
 
 
Théâtre de Nice
Misery
 
 
Théâtre de Nice
Dézoriental
 
 
Théâtre de Nice
A force des mots
 
 
Théâtre de Nice
Cage
 
 
Théâtre de Nice
Rain
 
 
Théâtre de Nice
Le Malade imaginaire
 
 
Théâtre de Nice
L'avare
 
 
Théâtre de Nice
Knock
 
 
Théâtre de Nice
En Suisse
 
 
Théâtre de Nice
Le Complexe de Thénardier
 
 
Théâtre de Nice
Pays, mon cher pays
 
 
Théâtre de Nice
Le Médecin malgré lui
 
 
Théâtre de Nice
L'Incroyable voyage
 
 
Théâtre de Nice
Guy Bedos
 
 
Théâtre de Nice
Le Songe d'une nuit d'été
 
 
Théâtre de Nice
Têtes farçues
 
 
Théâtre de Nice
Inconnu à cette adresse
 
 
Théâtre de Nice
Edgard et sa bonne et Le Dossier Rosafol
 
 
Théâtre de Nice
Concha Bonita
 
 
Théâtre de Nice
So Sweet Swift !
 
 
Théâtre de Nice
Arabesque
 
 
Théâtre de Nice
Hoi
 
 
Théâtre de Nice
Les Poings qui volent
 
 
Théâtre de Nice
Combat de nègre et de chiens
 
 
Théâtre de Nice
10 Versions
 
 
Théâtre de Nice
Cabaret toy
 
 
Théâtre de Nice
Le Livre de l'intranquilité
 
 
Théâtre de Nice
Sextuor Banquet
 
 
Théâtre de Nice
Le Cri du cœur
 
 
Théâtre de Nice
La Nuit au cirque
 
 
Théâtre de Nice
Impressions musettes
 
 
Théâtre de Nice
C'était hier, Sabra et Chatila
 
 
Théâtre de Nice
L'Avantage avec les animaux…
 
 
Théâtre de Nice
E pericoloso sporgersi
 
 
Théâtre de Nice
Déclic 02 (1,2,3… à suivre)
 
 
Théâtre de Nice
La Flotte du Nord
 
 
Théâtre de Nice
Métamorphoses
 
 
Théâtre de Nice
Serpentine
 
 
Théâtre de Nice
L'Ecole des fous
 
 
Théâtre de Nice
Soirée Jazz
 
 
Théâtre de Nice
Le Lac des Cygnes